Tout collectionneur de fashion dolls a sans doute entendu parler des Sybarites, ces fameuses poupées britanniques en résine, très sophistiquées, très chères, et très recherchées. Elles sont produites en petite quantité et sont vite "sold out" sur le site officiel : on les retrouve un peu plus tard sur un certain site de ventes aux enchères, vendues à un prix plus élevé que celui d'origine. C'est la dure loi de l'offre et de la demande !

          Comme beaucoup de collectionneurs, j'ai fantasmé sur le fait de posséder l'une de ces merveilles, mais en me disant que cela ne se fera pas car leur prix est trop déraisonnable (pour mon budget tout au moins). J'ai malgré tout acheté une Sybarite, dans des conditions un peu particulières.

          C'était le 29 novembre 2013, jour du Black Friday (le lendemain de Thanksgiving), point de départ de soldes exceptionnelles aux USA, et par extension, dans les pays anglo-saxons. Depuis peu, cela existe un peu partout, y compris en France. Ah, la mondialisation ! Bref, je surfais tranquillement sur le net, vers 23h30, sans penser un seul instant au Black Friday, quand je me suis retrouvée sur le site de Sybarite Superdoll. J'ai constaté alors qu'il y avait des remises très intéressantes sur les modèles de poupées encore disponibles. Je me suis décidée en quelques minutes car les soldes se terminaient à minuit. J'ai choisi Katana, à la beauté un peu étrange et glacée, dont j'aimais la tenue très originale.

          Quelques jours après, j'ai reçu un gros paquet très lourd contenant ma première Sybarite. C'est un plaisir absolu de déballer une Sybarite : il y a plusieurs couches de papier de soie, un large ruban en satin rose à défaire, et enfin on découvre la poupée nichée dans un écrin capitonné. Katana date de 2012 et fait partie de la collection "Fashion Police". C'est une fashion doll en résine de type BJD (Fugu clone), éditée à 100 exemplaires. Son skin est pâle et elle a des yeux peints gris clair avec des cils appliqués. Elle est habillée d'une robe blanche à décor de treillis noir et porte des chaussures à plateforme. L'ensemble est complété par un sac en simili cuir verni et des boucles d'oreilles en forme de croix. Katana porte une perruque gris argent coiffée en tresses, seul élément de sa panoplie que je n'aime pas trop. Voici une photo de Katana dans sa tenue originale (photo officielle Sybarite).

Sybarite Katana dans sa tenue d'origine

 

          J'aime bien relooker mes poupées et Katana n'échappe pas à la règle. J'ai commencé par changer sa perruque car les tresses gris argent, ce n'est pas terrible ! Si vous voulez un jour décoller une perruque de Sybarite, sachez que c'est un travail de titan : elle est maintenue avec une tonne de colle forte, à croire que ses créateurs ne veulent pas qu'on y touche. Mais à force d'obstination, j'y suis arrivée. Katana a désormais les cheveux noirs, ce qui lui donne, je trouve, un petit air de ressemblance avec Cher, la chanteuse. Par la même occasion, je lui ai cousu une nouvelle robe en mousseline de soie à motifs géométriques.

Katana en robe de soie à motifs géométriques

Katana en robe de soie à motifs géométriques

Katana en robe de soie à motifs géométriques

Katana close-up

 

          Le plaisir avec les poupées qui portent une perruque, c'est qu'on peut facilement changer leur apparence et leur style. Voici une version blond cendré de Katana : je trouve que les cheveux clairs adoucissent ses traits et lui donne un type de beauté scandinave. Elle porte la deuxième tenue que j'ai réalisée, pas très discrète, mais les Sybarites n'aiment pas passer inaperçues, n'est-ce-pas ?

          La robe en soie jaune est de forme "boule" avec un bord d'ourlet non repassé pour accentuer son gonflant. Un jupon en tulle et dentelles dépasse légèrement dessous. La blouse transparente est faite en organza safran légèrement brodé. Pour le côté bling bling, j'ai ajouté une ceinture en skaï doré ornée d'un galon en strass et un petit sac assorti. Le collier est en réalité un petit bracelet fantaisie reconverti et j'ai bricolé les boucles avec les strass du galon.

Katana en robe de soie jaune

Katana en robe de soie jaune

Katana en robe de soie jaune

Katana close-up

 

Voici un gros plan du sac qui est simplement décoratif (il ne s'ouvre pas).

Katana en robe de soie jaune : détail du sac

 

          J'ai essayé de faire moi-même les chaussures de Katana et pour une fois, elles sont à peu près réussies. J'ai eu du mal à faire tenir les talons qui ont tendance à se tordre sous le poids assez lourd de la Sybarite. J'ai encore des progrès à faire dans ce domaine !

Détail des chaussures de Katana

 

          Il m'arrive de ne pas aimer les tenues que je réalise et cette robe en soie jaune en fait partie. Je la trouve finalement trop voyante, et j'ai fini par la revendre. Pour remplacer ce manque dans la garde-robe de Katana, j'ai confectionné une robe plus discrète cette fois-ci puisqu'elle est noire. C'est une minirobe en satin avec un plastron en résille. Pour être honnête, je l'ai un peu loupée : la partie transparente ne devait pas être aussi large. Du coup, la robe est un peu plus sexy que prévu ! La ceinture fuchsia est assortie à la petite pochette (signée FDA) et aux boucles d'oreilles. Comme je trouve que les bas vendus dans le commerce sont assez chers, j'ai essayé pour la première fois d'en faire moi-même (coupés dans un de mes collants) : pas très facile à coudre mais le résultat est acceptable.

Katana en petite robe noire

Katana en petite robe noire

Katana en petite robe noire

Katana close-up

Katana close-up

 

Pour l'instant, la garde-robe de Katana s'arrête là. Rendez-vous à la prochaine tenue que je lui ferai !