Diouma fait partie de la série de fashion dolls que j'ai customisées en les repeignant et en leur insérant des yeux. J'ai toujours admiré les Africaines habillées de leurs boubous de fête, coupés dans des tissus chamarrés et mis en valeur par des bijoux spectaculaires : elles ont fière allure ! En quelque sorte, j'ai voulu recréer l'atmosphère de la chanson d'Amadou et Mariam : " Le Dimanche à Bamako".

          Tout d'abord, j'ai choisi la poupée qui serait ma Diouma idéale : Martha Jones de La série "Dr Who"(Tonner). Honnêtement, je n'ai jamais regardé la série, mais j'aime bien le visage de Martha qui est plus typé que les autres modèles afro-américains de Tonner.

Martha Jones (Tonner)

Martha Jones (Tonner)

 

          Comme d'habitude, j'ai enlevé les cheveux de cette pauvre Martha, j'ai découpé ses orbites, puis lui ai inséré des yeux en verre, couleur ambre. Voici ce que cela donne :

Matha Jones OOAK

Matha Jones OOAK

 

          J'ai ensuite travaillé avec des tissus africains traditionnels : du coton wax pour l'ensemble jupe-corsage et du basin pour le foulard et l'étole. J'ai bricolé les bijoux avec des perles de rocaille et des bribes de bijoux fantaisie détournés. J'ai regardé des vidéos sur You Tube pour apprendre à nouer le foulard ("gele") sur la tête. Mais au final, ce n'est pas si évident, surtout sur un crâne en plastique qui glisse !  J'ai fini par bidouiller un truc dont je ne garantis pas l'orthodoxie. Je vous laisse juger du résultat.

Diouma (OOAK Tonner)

Diouma (OOAK Tonner)

Diouma (OOAK Tonner)

Diouma (OOAK Tonner)

 

          Habitant à Lille, j'ai parfois du mal à trouver la bonne luminosité pour les photos, mais ce jour-là, il faisait du soleil : on se croirait presque à Bamako (avec un peu d'imagination) !