Depuis environ deux ans et demi, je collectionne des fashion dolls mesurant 40cm, de type Tonner, ou Sybarite. Je n'ignorais pas l'existence des BJD en résine qui ont des tailles et des proportions différentes, et dont certaines me plaisaient beaucoup, mais j'hésitais à me lancer dans une seconde collection pour des raisons diverses. Je trouvais qu'il fallait être un peu masochiste pour acheter des poupées très chères, être obligé d'attendre une éternité avant de les recevoir, et en plus, savoir qu'elles finiront un jour par perdre leur beauté d'origine, car la résine jaunit inéluctablement au fil du temps !

          Malgré tous ces arguments dictés par le bon sens, j'avoue que j'ai craqué. En novembre 2015, j'ai commandé une Lilas, normal skin, chez Lillycat Cerisedolls. C'est le dernier moule créé par Lillycat, alias Rachelle Bartel dont j'admire beaucoup le travail. Elle conçoit des poupées atypiques au visage mélancolique qui ont une esthétique à part. On aime ou on déteste !

          C'était un peu difficile pour moi d'en acheter une, parce que ce sont des poupées d'artiste qui ne sont disponibles à la vente que pendant de courtes périodes dans l'année. Quand j'avais suffisamment d'argent pour l'acheter, elle n'était pas disponible, et quand elle était en vente, je n'avais plus l'argent parce que j'avais craqué pour une autre poupée ! Mais bon, finalement le rendez-vous a pu avoir lieu.

          Après une longue attente de quatre mois, Lilas est arrivée dans un joli sac de transport très "girly". Elle mesure 41 cm : c'est une taille à laquelle je suis habituée et qui ne prend pas trop de place dans mes espaces d'exposition qui sont de plus en plus réduits.

01 Sac de transport Cerisedolls

 

Elle était douillettement enroulée dans son édredon, et maintenant, elle présente fièrement son certificat d'authenticité.

Lilas (Lillycat Cerisedolls)

 

          Quand je l'ai montrée à mon mari, il a fait un commentaire laconique et catégorique : "Petits seins, gros cul : j'aime pas !" Ah, les hommes et le sens de l'esthétique ! Moi, je la trouve gracieuse et plein de charme.

Lilas

Lilas

Lilas

Lilas

 

          J'ai fait le choix de l'acheter "blank" parce que je voulais y apporter ma touche personnelle : j'espère n'avoir pas surestimé mes capacités à lui donner un face-up ! Pour l'instant, Lilas est un petit fantôme pâle. Je vais essayer de lui ajouter quelques couleurs et lui donner vie.

          J'ai déjà repeint un certain nombre de fashion dolls en plastique, mais c'est la première fois que je m'occupe d'une BJD en résine. J'ai mis un après-midi pour blusher le corps, et un autre, pour réaliser le face-up.

          D'habitude, j'utilise du vernis mat Tamiya pour protéger la poupée et fixer les peintures, tout simplement parce que j'en trouve dans un magasin de modélisme près de chez moi. Pour une fois, j'ai commandé du Mister Super Clear pour voir la différence : j'avais lu quelque part que les pastels et les crayons aquarellables accrochaient mieux avec ce produit. Eh bien, personnellement, je n'ai pas trouvé qu'il y avait une différence notable, et en plus, je trouve que le MSC donne un toucher plus rêche à la surface de la BJD. Conclusion, je crois que je continuerai à utiliser du Tamiya.

          Je n'ai pas eu trop de difficultés pour blusher le corps, à part peut-être les ongles qui sont tout petits. J'ai eu plus de mal pour le visage, surtout pour les cils et les sourcils. J'ai travaillé essentiellement avec de l'acrylique et des pastels secs, très peu avec les crayons de couleurs parce que j'ai du mal à m'en servir. Ils accrochent très inégalement sur la résine, même avec une sous-couche de MSC.

          Après ce petit préambule, je vous présente le résultat de mon travail. Il n'est pas parfait, mais c'est le maximum que je puisse faire ! A ce stade, j'ai rebaptisé ma poupée, puisqu'elle a maintenant un visage. En général, j'aime bien garder au moins l'initiale du nom d'origine. Ce sera donc Lolita. Ce n'est pas hyper original, car c'est un prénom assez à la mode, mais je trouve que cela lui va bien.

          Tout d'abord, Lolita terminée, mais sans yeux ni perruque :

Lolita (Cerisedolls), face-up terminé

Lolita vue de dos

 

           J'avais reçu avec la BJD une paire d'yeux marron clair en verre, mais j'ai préféré utiliser des yeux en "soft glass", c'est à dire en silicone. Je les trouve vraiment très réalistes, mais par contre, ils sont assez chers et il y a un délai d'attente pour la livraison. Pas sûre que je les utiliserai pour toutes mes poupées !

          Voilà donc à quoi ressemble ma Lolita complète (enfin, presque, elle est encore nue).

Lolita, face-up terminé

Lolita, face-up terminé

Lolita, face-up terminé

Lolita, face-up terminé

 

          Il ne me reste plus qu'à habiller Lolita. Avant de coudre pour elle, je n'avais pas d'idée précise sur un modèle de robe. J'avais juste envie d'un style un peu romantique qui, je trouve, irait bien avec l'air mélancolique de la poupée. En fouillant dans mon bric-à-brac, j'ai trouvé un petit bout de tissu blanc assez original qui m'a tout de suite plu. J'ai fait un patron très simple : robe sans col à manches ballons et à jupe froncée. C'est le tissu qui a fait le reste ! On dirait que Lolita est habillée de plumes. J'ai décoré un chapeau de paille avec le même tissu et des orchidées artificielles. Je vous laisse découvrir les premières photos :

Lolita en robe blanche

Lolita en robe blanche

 

La tenue vue de dos :

Lolita vue de dos

 

Le collier est en réalité un bracelet :

Lolita close-up

 

          J'avais acheté des chaussures taille MSD pour Lolita mais elles étaient trop grandes (les Cerisedolls n'ont pas de dimensions standard). J'ai dû fabriquer des petites ballerines en cuir blanc. Elles ont un air un peu rétro car à l'origine, c'est un modèle pour poupées anciennes.

Détail des chaussures

 

          Je me suis amusée à mettre un peu en scène Lolita dans les photos suivantes. Ce n'est pas du grand art, parce que la photo, ce n'est pas mon fort, mais j'espère que vous aimerez.

Lolita et l'oiseau

Lolita et son chien

Lolita et son nounours

Lolita et son nounours