Comme beaucoup de collectionneurs, je suis à l'affût des bonnes affaires. C'est pourquoi, je visite régulièrement eBay qui est sans doute la plus grande boutique en ligne de poupées de collection (entre autres !). Les poupées proposées sont souvent d'occasion, plus rarement neuves. Acheter une BJD sur le second marché possède des avantages :

- Le prix est réduit par rapport au neuf (sauf si c'est un modèle rare et très recherché).

- On échappe à la fameuse taxe d'importation (à condition bien sûr de rester au sein de l'Europe).

- On n'est pas tributaire du délai de fabrication de la poupée (de 1 à 4 mois, voire plus !).

Mais, il y a un revers de la médaille :

- Les photos ne restituent pas toujours fidèlement l'état de la poupée qui peut être décevante à la réception. La résine vieillit souvent mal.

- Sauf si la poupée est accompagnée de son certificat d'authenticité, on peut risquer de tomber sur un "recast" (pour les non-initiés : copie non autorisée d'une BJD). Je crois qu'il faut aussi un peu de bon sens : quand le prix d'une BJD est exagérément bas, on peut commencer à se poser des questions sur son authenticité. Pour ma part, quand j'ai des doutes sur une poupée, je consulte un site qui recense tous les "recasts" existants de BJD ou parties de BJD. Comme cela, je sais quels risques je prends !

          Tout ce long préambule pour dire qu'en juillet dernier, mon œil a été attiré par une poupée avec une mine un peu tristounette mise en vente sur eBay UK. La vendeuse ne savait pas grand-chose de la poupée qui provenait de la collection de sa tante (dont elle avait peut-être hérité ? Je n'ai pas osé lui demander). Elle m'a tout de même indiqué que le nom de Mari était inscrit à l'intérieur de la tête avec la date de novembre 2013. Cet indice m'a aidé à identifier Mari comme étant un modèle de Dollstown, une compagnie coréenne qui créée de belles têtes de fillettes un peu mélancoliques, voire dépressives ! Par contre, les photos de la BJD montraient clairement que le corps n'était pas de Dollstown, donc que c'était une poupée hybride. J'ai visité le fameux site dont j'ai parlé plus haut pour apprendre qu'il existait bien des recasts de corps Dollstown, mais pas de têtes Dollstown. Pourquoi ? Sans doute parce que les corps Dollstown sont très beaux et d'un prix élevé, ce qui en font des candidats parfaits pour des copies.

          Bref, ce dernier élément m'a décidée à acquérir la poupée, même s’il restait quelques incertitudes. Mari est arrivée chez moi après environ une semaine d'attente. C'est une MSD d'environ 45 cm, avec une perruque noire bouclée et des yeux en  acrylique bleu foncé. Son face-up assez sommaire renforce la tristesse de sa physionomie. Elle est habillée d'une tenue complète de style gothique. Après vérification, Mari possède bien à l'arrière du crâne la marque gravée de Dollstown (3e photo).

09 Mari habillée (Dollstown)

15 Mari habillée (Dollstown)

08 Mari (Dollstown)

 

          Normalement, Mari est censée être une fillette de 7 ans mais le corps avec lequel elle a été hybridée est au moins celui d'une adolescente. Ceci dit, le "skin" du corps est parfaitement assorti à celui de la tête. J'ai essayé d'identifier la marque du corps car j'aime bien savoir ce que j'achète mais j'ai eu beaucoup de mal. J'ai visionné des dizaines de corps : quelques-uns étaient ressemblants mais il y avait toujours un détail qui clochait. J'ai trouvé la solution environ 2 mois plus tard, par hasard, alors que j'avais renoncé à chercher. En consultant les photos d'une BJD mise en vente sur eBay (encore !), je m'aperçois que le corps est identique à celui de ma poupée. C’est donc un corps Impldoll (marque chinoise) qui a été combiné avec la tête de Mari.

 

I LE FACE-UP

          J’ai pour principe de toujours maquiller moi-même mes BJD. Quand elles sont neuves, je les choisis " blank " ou quand elles sont d’occasion, je les repeins. Mari est une " white skin ", couleur dont je ne suis pas très fan, mais je suis obligée de faire avec ! Son maquillage d'origine qui n'est pas mal fait, accentue cependant les lignes tombantes de son visage, et de ce fait, le rend encore plus triste.

07 Mari (Dollstown)

 

          J'ai tout d'abord nettoyé l'ancienne peinture, ce qui s'est fait sans problème. Bien qu'elle soit vieille de 4 ans, la résine n'a pas jauni, de plus, elle est bien poncée et lisse. J'ai entrepris d'atténuer le blanc (trop blanc pour mon goût !) du skin en projetant avec une brosse de fines taches de peinture acrylique très diluée sur tout le corps, pour obtenir de légères taches de rousseur. J'ai fait le même traitement pour le visage en accentuant les taches sur la zone du nez. J'ai essayé d'égayer un peu la physionomie de Mari qui reste malgré tout mélancolique ou tout au moins un peu rêveuse. J'ai posé des yeux verts en verre et collé des cils pour terminer mon travail. Une nouvelle poupée est née, c'est le moment de la rebaptiser : Mari s'appellera désormais Mina.

01 Mina repeinte

02 Mina repeinte

07 Mina repeinte

 

Pour terminer, quelques photos pour comparer avant et après :

10 Mari avant et après repaint

11 Mina avnt et après repaint

12 Mari avant et après repaint

13 Mari avant et après repaint

 

 

II MINA DANS SA TENUE D'ORIGINE

          J'ai habillé Mina avec sa robe d'origine en dentelle grise, plutôt jolie et je lui ai essayé sa nouvelle perruque, blonde avec des anglaises. Je trouvais que les cheveux noirs faisaient trop contraste avec sa peau très claire. Voici donc Mina vêtue de sa tenue gothique :

01 Mina dans sa robe d'origine

02 Mina dans sa robe d'origine

05 Mina dans sa robe d'origine

 

Les photos suivantes permettent de comparer avec l'ancienne version de la poupée :

06 Mari versus Mina

07 Mari versus Mina

08 Mari versus mina

 

          N'étant pas entièrement satisfaite de la nouvelle perruque, un peu trop large et peut-être un peu trop apprêtée, j'ai confectionné vite fait une perruque en lambskin. Voici le résultat :

09 Mina en blond platine

11 Mina en blond platine

 

Finalement, je suis repassée à la première perruque, parce que je trouve le blond un peu trop clair. Souvent femme varie !

 

III MINA DANS SA NOUVELLE ROBE

          J'aime bien maquiller mes poupées et j'aime bien aussi les habiller. En général, je couds au moins une tenue pour toute nouvelle poupée qui entre dans ma collection. Mina ne fait pas exception à la règle. J'ai créé pour elle une robe très colorée pour compenser un peu son air dépressif. J'ai récupéré le tissu d'une robe d'enfant composée de plusieurs imprimés différents pour fabriquer la robe de Mina. J'ai ajouté un jupon en coton et tulle jaune ainsi que des collants rose vif.

04 Mina en robe multicolore

07 Mina en robe multicolore

12 Mina en robe multicolore

13 Mina en robe multicolore

19 Mina en robe multicolore

21 Mina en robe multicolore

 

J'ai à nouveau fait des essais de perruque :

15 Mina en robe multicolore

17 Mina en robe multicolore

 

          Je ne regrette pas mon achat. Mina est vraiment mignonne, on a envie de la consoler pour la faire sourire. J'espère que vous l'avez aimée aussi. A bientôt !

23 Mina et sa poupée